Retour à la page d'accueil
Retour à la page d'accueil

Extraits du NUMÉRO 11
(Juillet / Août / Septembre 2004)
 
Origine et usage de la clepsydre
(Extrait de l'article paru dans le numéro 11)

Quand lever et coucher du soleil réglaient la journée de l'artisan, aux cloches des églises incombait son ardue et délicate division en douze heures quelle que soit la saison. Astucieuse et bienvenue fut donc la machine qui, par le seul mouvement de l'eau, égrenait celles-ci en s'affranchissant de leur inégale durée.

Connue des Anciens, la clepsydre était une horloge à eau dont le nom, clepsydra, qui est issu des deux mots grecs kleptô signifiant je dérobe, je cache, et de hudôr signifiant eau, indique le mouvement de l'eau qui se dérobe à la vue en s'écoulant. C'était alors une machine fort grossière et peu juste dont toute l'industrie consistait à faire nager sur l'eau un petit vaisseau en forme de bateau...

 

La nuit divisée en chandelles
(Extrait de l'article paru dans le numéro 11)

Tandis que les clepsydres étaient déjà en usage en France, le roi saint Louis préférait régler sa vie par l'emploi de chandelles, dont la longueur était calculée de manière...

 

 
Autres extraits de ce numéro de La France pittoresque
 
Commander ce numéro de La France pittoresque
 

 


 
Numéro 11
(Juillet / Août / Septembre 2004)

 
Commander ce numéro de La France pittoresque