Retour à la page d'accueil
Retour à la page d'accueil

Extraits du NUMÉRO 2
(Avril / Mai / Juin 2002)
 
L'empoisonneuse La Voisin
(Extrait de l'article paru dans le numéro 2)

Catherine Deshayes, veuve Monvoisin, connue plus tard sous l'abréviatif de Voisin et de la Voisin, était originaire de la province de Champagne. Empoisonneuse et sorcière de renom, elle vend ses services aux plus hauts dignitaires de l'État.

C'est acculée par les dettes que la veuve Monvoisin dite la Voisin, s'acoquine avec la Vigoureux, détentrice de grimoires recelant les secrets de préparation de breuvages et autres poisons. Mettant en commun leurs diaboliques projets, les deux femmes passent rapidement maîtres dans l'art de concocter philtres, sirops, élixirs donnant l'amour ou la mort, au gré des intérêts de leur clientèle composée d'héritiers ou de futures veuves. Fortune et notoriété faites en moins de trois années, La Voisin exerce ses talents dans le quartier du Marais à Paris, monnayant son impunité contre les services qu'elle rend aux personnages les plus influents de la cour. Un jour pourtant, elle commet une imprudence qui lui vaut d'être emprisonnée à la Bastille avant d'être brûlée vive le 22 février 1680...

 

Racine complice de La Voisin ?
(Extrait de l'article paru dans le numéro 2)

Racine a-t-il empoisonné sa maîtresse avec l'aide de La Voisin ? L'empoisonneuse l'a compromis au cours de son procès, se faisant l'écho de propos qu'aurait tenus Madame de Gorle, belle-mère de la maîtresse de Racine, la Du Parc... D'où cette fâcheuse rumeur consignée dans les archives de la Bastille, lors d'un interrogatoire de la Voisin, le 21 novembre 1679...

 

La Voisin, coupable du massacre de 2500 avortons ?
(Extrait de l'article paru dans le numéro 2)

La Voisin « aurait brûlé 2500 avortons dans un four et enterré des enfants dans son jardin ». Les archives de la Bastille mentionnent les interrogatoires de Vautier et de Lesage en date du 2 et 5 novembre 1679, durant lesquels ils font tous deux allusion au four présent dans le cabinet du jardin de la Voisin. Elle y faisait cuire de curieux pâtés...

 

Les fréquentations de La Voisin
(Extrait de l'article paru dans le numéro 2)

Aperçu des personnalités avec lesquelles La Voisin était en affaires. ARGENTOX (COMTESSE D'), accusée par Lesage d'avoir fait empoisonner son mari et de s'être fait avorter et justifiée par la Voisin ; Lesage soutient qu'elle a voulu se défaire encore de son second mari ; Guibourg lui a dit une messe sur le ventre. BAUCHÉ (MADAME DE), sénéchale de Rennes, donne 200 pistoles pour un crapaud ; se fait rendre son argent ; demande quelque chose contre son mari ; avait donné 50 louis et une bague à la Voisin, qui lui promettait une main de gloire pour gagner 50 000 livres par mois ; elle voulait être aimée, avoir de l'argent et être bien en cour ; elle avait donné à la Voisin l'argent destiné à sa toilette...

 

 
Autres extraits de ce numéro de La France pittoresque
 
Commander ce numéro de La France pittoresque
 

 


 
Numéro 2
(Avril / Mai / Juin 2002)

 
Commander ce numéro de La France pittoresque