Retour à la page d'accueil
Retour à la page d'accueil

Extraits du NUMÉRO 23
(Juillet / Août / Septembre 2007)
 
1715 : Méhémet embarrassant ambassadeur persan
(Extrait de l'article paru dans le numéro 23)

En 1715, l'extravagance de l'ambassadeur envoyé par le Shah de Perse auprès de Louis XIV pour faire appliquer un traité signé en 1708, bouscule le protocole établi et fait craindre le pire pour les négociations...

L'origine des négociations avec la Perse remontait au traité de commerce de 1708, qui avait remis à flot notre prestige compromis dans l'empire persan, mais n'avait été ratifié que trois ans plus tard et jamais exécuté, tant il paraissait onéreux pour la France. Pour en tirer le bénéfice espéré, et surtout pour obtenir le concours de la France contre Mascate, Hussein s'était décidé à envoyer un ambassadeur...

 

Triste destin de Méhémet qualifié d'imposteur
(Extrait de l'article paru dans le numéro 23)

On avança souvent que l'ambassade persane fut organisée par les ministres de Louis XIV, Pontchartrain principalement, pour flatter sa vanité si rudement châtiée dans sa vieillesse. La Palatine s'étonnait « qu'on ne voulût pas convenir que l'ambassadeur de Perse eût été un fourbe » ; Saint-Simon opine que « Pontchartrain, dont cette ambassade regardait le département...

 

 
Autres extraits de ce numéro de La France pittoresque
 
Commander ce numéro de La France pittoresque
 

 


 
Numéro 23
(Juillet / Août / Septembre 2007)

 
Commander ce numéro de La France pittoresque