Retour à la page d'accueil
Retour à la page d'accueil

Extraits du NUMÉRO 23
(Juillet / Août / Septembre 2007)
 
Le jeu du Cheval Mallet décapité par la Révolution
(Extrait de l'article paru dans le numéro 23)

Se déroulant à Saint-Lumine lors de la Pentecôte et nécessitant de longs préparatifs, la fête du Cheval Mallet serait liée à un ancien droit seigneurial : mettant en scène, une semaine durant, un cheval de bois et neuf acteurs, agrémentée de danses, elle fut interdite en 1791, au prix de grands remous.

Le Cheval Mallet était un jeu annuel ou « mistère » que les paroissiens devaient « de tout temps immémorial servir en l'éral de l'esglise dudict Sainct-Lumine » en reconnaissance de la concession à eux faite, d'abord par le duc de Bretagne et depuis par le roi de France, son successeur, « d'une tenue de marais et marécages...

 

Le Cheval Mallet, héritage des druides ou de l'ost ?
(Extrait de l'article paru dans le numéro 23)

La cérémonie du Cheval Mallet n'était-elle point ancestrale ? Ne tient-elle pas au culte des druides, ainsi que le font présumer le chêne, le cheval et les baguettes fleuries ? Ces deux hommes, armés de longues épées et ferraillant pendant la marche et les danses, ne rappellent-ils pas les sacrifices mettant en scène les prisonniers de guerre...

 

 
Autres extraits de ce numéro de La France pittoresque
 
Commander ce numéro de La France pittoresque
 

 


 
Numéro 23
(Juillet / Août / Septembre 2007)

 
Commander ce numéro de La France pittoresque