Retour à la page d'accueil
Retour à la page d'accueil

Extraits du NUMÉRO 27
(Juillet / Août / Septembre 2008)
 
Le pivert : un orgueilleux protégé du dieu Mars ?
(Extrait de l'article paru dans le numéro 27)

Il eût été difficile que l'imagination populaire ne brodât point sur les fonctions quelque peu mystérieuses et l'aspect singulier du pivert, à qui nous devrions la pluie et qui passa pour un animal bête et nuisible.

A Rome, le pivert était respecté entre tous, jouissait d'une grande vénération et, au rapport de Pline, avait une « haute importance dans les augures ». Plutarque en parle ainsi dans ses Questions Romaines : « Pourquoi les Latins ont-ils tant de respect pour le pivert et se gardent-ils avec soin de lui faire du mal ? Est-ce parce que le roi Picus, qui fut, selon la Fable, métamorphosé en pivert par les enchantements de sa femme, prononçait des oracles à ceux qui venaient le consulter ? Ou à ce récit purement fabuleux...

 

 
Autres extraits de ce numéro de La France pittoresque
 
Commander ce numéro de La France pittoresque
 

 


 
Numéro 27
(Juillet / Août / Septembre 2008)

 
Commander ce numéro de La France pittoresque