Retour à la page d'accueil
Retour à la page d'accueil

Extraits du NUMÉRO 34
(Avril / Mai / Juin 2010)
 
Les marchands européens plébiscitent la foire de Beaucaire
(Extrait de l'article paru dans le numéro 34)

Attirant des négociants venant de contrées les plus diverses qui peuvent y proposer des marchandises exemptes de taxes, la foire annuelle de Beaucaire, qui existe déjà au XIIe siècle et ne dure alors que trois jours, est également prétexte à de nombreux divertissements très réglementés, et jouit dès le Moyen Age d'une célébrité nationale et européenne.

Si la date de création de la foire de Beaucaire nous est inconnue, le premier acte mentionnant ce rendez-vous de tous les négociants d'Europe remonte à l'an 1168 : il s'agit d'une donation faite au mois de mai, « à Beaucaire durant la foire », par un seigneur du pays en faveur de l'abbaye de Franquevaux, en présence de Bermond d'Uzès, ce qui infirme l'opinion un temps répandue...

 

Les privilèges de la foire de Beaucaire menacés
(Extrait de l'article paru dans le numéro 34)

En 1539, le fermier des droits appelés reve et haut passage, qu'on levait alors en Languedoc, et qui ont été depuis réunis aux droits forains, entreprit d'y assujettir les marchandises qui sortaient de la foire de Beaucaire, mais fut débouté de sa prétention par une sentence de la Chambre du domaine...

 

La foire de Beaucaire mise en péril
(Extrait de l'article paru dans le numéro 34)

En 1683, le duc de Mercœur arriva à Marseille le 16 juin, et fit savoir le lendemain aux échevins qu'il était venu prendre « leurs sentiments, ceux des députés du commerce et marchands pour voir si la foire de Beaucaire se tiendrait et qu'il désirait faire assemblée la maison de la ville pour cela ». Quelques jours après qu'il fût résolu, en présence des marchands...

 

 
Autres extraits de ce numéro de La France pittoresque
 
Commander ce numéro de La France pittoresque
 

 


 
Numéro 34
(Avril / Mai / Juin 2010)

 
Commander ce numéro de La France pittoresque