Retour à la page d'accueil
Retour à la page d'accueil

Extraits du NUMÉRO 34
(Avril / Mai / Juin 2010)
 
Un Janséniste inspire le mouvement convulsionnaire
(Extrait de l'article paru dans le numéro 34)

Avec la mort en 1727 du diacre Pâris, surviennent des guérisons supposées miraculeuses dont certains Jansénistes se prévalent pour poursuivre leur lutte contre la bulle papale Unigenitus, mais que d'autres fustigent, dénonçant notamment les scènes indécentes de convulsions qui se déroulent au cimetière de Saint-Médard et éveillent l'attention du gouvernement.

Edictée en septembre 1713 par le pape Clément XI pour dénoncer le jansénisme, la bulle Unigenitus se heurta en France et malgré les tentatives de Louis XIV pour l'imposer, à l'opposition du parlement de Paris, ainsi qu'aux réticences de certains évêques. Se traduisant par le refus des sacrements à l'égard de quiconque...

 

Singuliers secouristes au chevet des convulsionnaires
(Extrait de l'article paru dans le numéro 34)

Frappées à grands coups de poings, sur le dos, sur la poitrine, sur les épaules, les malheureuses convulsionnaires invitaient leurs bourreaux à les traiter plus cruellement encore. Les secouristes montaient alors sur leur corps étendu, foulaient aux pieds leurs cuisses, leur ventre, leur sein, et trépignaient sur elles jusqu'à lassitude. Un traitement plus rude...

 

Convulsionnaires réputés incombustibles
(Extrait de l'article paru dans le numéro 34)

La Salamandre, ou plutôt la fille Marie Sonet, était une convulsionnaire incombustible, et c'est ce qui lui valut son surnom. Un certificat rédigé en présence, notamment, d'un docteur en théologie de la Sorbonne et de Carré de Montgeron, conseiller au parlement qui défendait la cause convulsionnaire, atteste ce phénomène singulier...

 

 
Autres extraits de ce numéro de La France pittoresque
 
Commander ce numéro de La France pittoresque
 

 


 
Numéro 34
(Avril / Mai / Juin 2010)

 
Commander ce numéro de La France pittoresque