Retour à la page d'accueil
Retour à la page d'accueil

Extraits du NUMÉRO 34
(Avril / Mai / Juin 2010)
 
Ingénieux mais infortuné calendrier républicain
(Extrait de l'article paru dans le numéro 34)

Le 5 octobre 1793 la Convention abolit un calendrier dont l'Europe se sert depuis 1200 ans, et prend la fondation de la République pour point de départ de l'ère d'après laquelle les Français devront désormais compter les années, le projet de nomenclature initial divisant cependant les députés.

A peine la Convention commençait-elle à triompher des départements insurgés et des rois coalisés de l'Europe, qu'elle songea à établir un trophée impérissable de ses victoires. Il y eut d'abord un rapport fait au nom du Comité de salut public, qui fit pressentir ce qu'on allait entreprendre contre les antiques...

 

Accouchement difficile du calendrier révolutionnaire
(Extrait de l'article paru dans le numéro 34)

Le décret du 5 octobre 1793 annulait un décret antérieur qui avait fixé au 1er janvier 1793 le début de la deuxième année républicaine. Le Moniteur, journal officiel du temps, nous permet de suivre les longs tâtonnements précédant la fixation du début de l'année républicaine au 22 septembre...

 

 
Autres extraits de ce numéro de La France pittoresque
 
Commander ce numéro de La France pittoresque
 

 


 
Numéro 34
(Avril / Mai / Juin 2010)

 
Commander ce numéro de La France pittoresque